Home Quick search by word (titles and texts)
Articles de dictionnaireConchyologie
Page browser
|<  << Page : 413 >> >|
les animaux testacs,  favoriser la connoissance de ces animaux, en lui 
montrant les rapports intimes qui existent entre l'animal et la coquille qu'il a 
produite ; parce que les coquilles peuvent, elles seules, lui faire connotre 
l'tat principal de l'organisation des animaux qui en sont munis ; enfin parce 
que, par l'observation de ces enveloppes pierreuses enfouies et long-temps 
conserves dans le sol sur lequel nous vivons, le gologiste trouve des monumens 
qui l'clairent d'autant plus sur les changemens singuliers qui se sont oprs  
la surface de notre globe, que le zoologiste a dtermin avec plus de prcision, 
le genre et l'espce de coquille fossile observe, et surtout les lieux propres 
 l'habitation de l'animal qui y a donn lieu.
 

Bruguire remarque judicieusement, dans son Dictionnaire des vers, que la 
conchyliologie n'est pas, comme quelques naturalistes ont voulu le faire croire, 
une science strile, dpourvue de vritable intrt, et uniquement propre  
l'amusement des personnes oisives.
 

Ceux qui l'ont envisage de cette manire ne l'ont pas vue en naturalistes, et 
surtout n'ont pas aperu les rapports qui lient la connoissance des coquilles 
avec celle des animaux qui les forment, ni les applications utiles qui peuvent 
rsulter de cette connoissance.
 

L'intrt qu'inspirent l'tude et la connoissance des coquillages, ne rside pas 
dans cette curiosit futile qui jouit des formes singulires, ainsi que de 
l'clat et des varits de couleurs de ces enveloppes solides ; qui jouit mme 
de l'abus par lequel on se procure en elles des couleurs que la nature n'y a pas 
mises  dcouvert ; mais il se trouve dans cette curiosit philosophique qui 
cherche  connotre partout les oprations de la nature,  pntrer l'origine de 
tous les objets observables, la cause de leur tat, des changemens qu'ils 
prouvent, et souvent des phnomnes qu'ils produisent ; en un mot, qui soutient 
le physicien dans ses recherches, et le naturaliste dans ses travaux.
 

A la vrit, pendant long-temps, la conchyliologie n'a t qu'un vain objet 
d'amusement, qu'un sujet d'ostentation et mme de luxe ; en sorte que les 
collections dont elle toit le but, ne produisoient gure dans l'esprit des 
propritaires ou de ceux qui les considroient, qu'une strile admiration, soit 
de la multiplicit et de la singularit des formes des coquilles, soit de la 
varit presque infinie, et de la vivacit de leurs couleurs.
 

Du temps mme des Romains, il existoit des amateurs distingus, qui se formoient 
de riches collections de coquillages, pour en jouir, comme objet de dlassement, 
sous les 

© 2000-2006, CNRS-Centre Alexandre Koyré, histoire des sciences et des techniques, UMR 8560. Directeur de publication : Pietro Corsi - version du site : 4.5.1
CMS : ICEberg-DB v3.0, © 1999-2006, CNRS/CRHST-Stéphane Pouyllau.