Accueil Recherche simple par mot (textes et titres)
Documents sur les auditeurs de LamarckP.Corsi, Lamarck in Italy (in french)
Navigation dans le document
|<  << Page : 2 >> >|
A la connaissance partielle de la pense de Lamarck, s'ajoutait une lecture 
htive des uvres de ces naturalistes dfinis comme  lamarckiens  italiens par 
Lessona, Camerano, Rosa et Fenizia. En 1902, Camerano fournissait une liste des 
 adeptes des thories lamarckiennes , laquelle comprenait les noms de Giuseppe 
Gautieri (1769-1833 ), Michele Foder (1793-1848), Franco Andrea Bonelli 
(1785-1830) et Francesco Costantino Marmocchi (1805-1858). Camerano connaissait 
bien les manuscrits de Bonelli, dont il dirigea la transcription et la 
publication, et il avait tir des crits de Lessona, Fenizia et Rosa des 
renseignements sur Foder et Marmocchi. En ce qui concerne Gautieri, l'essai de 
1902 dmontrait clairement que Camerano n'avait pas lu Slancio sulla genealogia 
della terra e sulla costituzione dinamica dell'organizzazione, publi par le 
mdecin italien en 1805 (2).
 

L'examen des textes et la carence de renseignements couramment disponibles sur 
quelques naturalistes mentionns par Camerano modifient de faon significative 
la liste des  lamarckiens  italiens ; et en vrit, comme nous le verrons, ils 
imposent un claircissement critique du concept mme de  lamarckisme italien . 
Camerano lui-mme, dans un mmoire de 1906, reconnaissait que le premier auteur 
de sa liste, Giuseppe Gautieri, ne pouvait absolument pas tre considr comme 
un adepte de Lamarck, dans la mesure o il semblait ignorer les doctrines 
exposes dans le Discours d'ouverture de lan VIII, ou dans les Recherches sur 
l'organisation des corps vivants publies par le naturaliste franais en 1802 
(3).
 

Gautieri, mdecin pimontais descendant d'une riche famille de Novara, avait 
sjourn longtemps en Allemagne et en Autriche, et il y avait publi des uvres 
prsentant un certain intrt en mdecine et en minralogie. De retour en Italie 
en 1800, Gautieri avait trouv un emploi dans la bureaucratie napolonienne, o 
il occupa des postes importants au Conseil des Mines et dans ladministration 
des Eaux et Forts. En Allemagne, Gautieri s'tait rapproch de la jeune cole 
de la Naturphilosophie et, de faon significative, il avait ddi son uvre 
Slancio sulla genealogia della terra  au fondateur de la philosophie de la 
nature, l'immortel Schelling . Le mdecin italien, toutefois, ne ngligeait pas 
d'utiliser les doctrines labores par Du Maillet, Erasme Darwin et Buffon ; il 
tirait de leurs uvres une srie d'exemples destins  dmontrer que le besoin, 
le dsir ou la ncessit modifiaient les formes des corps vivants, ou les 
enrichissaient de nouveaux organes, Ainsi par exemple, 

(2) L. Camerano, Contributi alla storia delle teorie Lamarckiane in Italia. Il 
corso di zoologia di Franco Andrea Bonelli, Atti della R. Accademia delle 
Scienze di Torino, XXXVII, 1902, p. 455-464 ; Id., I manoscritti di Franco 
Andrea Bonelli, Atti del Congresso internazionale di Scienze Storiche (Roma, 1-9 
Aprile 1903), XII, 1904, p. 203-209 ; Id., Materiali per la storia della 
zoologia in Italia nella prima met secolo XIX, Bollettino dei Musei di Zoologia 
e di Anatomia Comparata della R. Universit di Torino, vol. XX-XXIV, 1905-1909, 
n. 486, 526, 535, 536, 579, 586, 591, 601, 606. C. Fenizia, Storia della 
evoluzione, con uno breve saggio di bibliografia evoluzionistica, Milano, 1901. 
D. Rosa, La  Zoogenia  di F. C. Marmocchi, Bol. dei Mus. di Zool. e di Anat. 
comp. della R U di Torino, VI, 1981, n. 95.
 

(3) L. Camerano, Materiali per la storia della zoologia in Italia nella prima 
met del secolo diciannovesimo. II, Boll. dei Mus. di Zool e di Anat. comp. 
della R U di Torino, XXI, 1906,. n. 526. 

© 2000-2006, CNRS-Centre Alexandre Koyré, histoire des sciences et des techniques, UMR 8560. Directeur de publication : Pietro Corsi - version du site : 4.5.1
CMS : ICEberg-DB v3.0, © 1999-2006, CNRS/CRHST-Stéphane Pouyllau.